Articles

Affichage des articles du juin, 2018

@Xhainexx et le discours masculin sur les femmes

Image
Pourquoi le discours des hommes sur les femmes peut être toxique, voire dangereux. 

       Je reviens aujourd'hui pour vous parler d'un jeune homme en particulier, qui évidemment soulève un problème bien plus général. Il s'agit de @Xhainexx sur Twitter.
@Xhainexx propose sur son Twitter, une merveilleuse panoplie de threads que voici.






Tous ces threads ont un point commun : c'est un tas de conneries monumental qui mélange culpabilisation des femmes, conseils dangereux sur la sexualité, grossophobie, sexisme, slut-shaming et paternalisme.

La premier problème que je rencontre avec cette personne, c'est que c'est un homme qui pense produire du savoir sur les femmes. Et il n'est même pas scientifique (ce qui n'est de toutes façons pas toujours suffisant pour avoir raison, comme je le disais dans mon dernier article). Encore une fois : qui peut mieux savoir qu'une femme ce qu'elle même veut ? Est-ce si compliqué d'arrêter de dire "les femmes …

Le mansplaining, tendance masculine à expliquer aux femmes ce qu’elles savent déjà.

Image
Pourquoi nous n’avons pas besoin des explications des hommes sur nos propres problèmes.

Après le manspreading, tendance masculine à écarter les jambes dans les transports (et plus généralement à s’approprier l’espace public aux dépens des femmes), voici un autre concept sociétal à décortiquer.

Le mansplaining, c’est lorsqu'un homme pense mieux savoir quelque chose au sujet des femmes que les femmes elles mêmes, et qu’il entreprend de le leur expliquer.

Nous allons prendre un exemple, pour mieux cerner le pourquoi et le comment du mansplaining.

Un jeune usager de Twitter, probablement bourré de bonnes intentions, a entrepris de nous expliquer, nous mesdames, pourquoi nous avions des règles douloureuses.
(Petite précision ; le tweet cité ci dessous cible explicitement les femmes, je suis consciente que certaines femmes n’ont pas leurs règles, ou que certains hommes les ont. Je continuerai toutefois cet article en écrivant au féminin, car cela me semble plus pertinent dans le cadre du…